Pack Sérénité VTC sans Masterclass
Simulez votre rémunération

VTC : Une Voiture de Transport avec Chauffeur, est un moyen de transport de personnes, mis à disposition uniquement sur réservation, avec un conducteur professionnel obligatoirement. 

Le greffe du Tribunal de Commerce exige donc que vous puissiez présenter la carte professionnelle au moment de l’immatriculation de votre société.


Les différentes associations

Une bonne association ne fait pas de formation professionnelle car elle n’a ni les diplômes (Bac+5 et plus), ni le numéro de formateur donné par la DDTEFP et ses formations ne figurent pas sur le site du CPF qui vous permet de ne pas utiliser l’argent de votre compte bancaire pour être formé.


La carte professionnelle

Obtenir la carte professionnelle est l’étape obligée pour exercer la profession. Pour devenir chauffeur, vous devez justifier de votre capacité en passant un examen organisé par la CMA (Chambre des Métiers de l’Artisanat). Il valide vos acquis dans 7 domaines, de la règlementation à la sécurité en passant par les langues et la gestion. Pour vous préparer à l’examen, il est conseillé de suivre une formation payée par votre CPF, qui vous préparera au mieux à l’examen. Renseignez-vous sur les centres de formation agréés dans votre région !

Une fois votre carte professionnelle obtenue et votre société créée, vous pouvez exercer votre activité ! La particularité du métier de VTC est d’évoluer dans un environnement où la sécurité est primordiale.

C’est pourquoi il est nécessaire de vérifier que le niveau d’aptitude est constant et ne se détériore pas avec le temps. Il est donc obligatoire de suivre une formation de 14 heures tous les 5 ans. Une piqûre de rappel pour conserver vos acquis et améliorer toujours la qualité de votre service !

Vous pouvez exercer votre activité sous deux formes : soit en tant que travailleur indépendant, en créant votre société de transport ou en tant que salarié.

Dans ce cas, vous ne coupez pas à l’obligation de détention de la carte professionnelle ! De la même manière, si vous avez vous-même une entreprise et que vous souhaitez embaucher un salarié, il devra lui-même détenir une carte professionnelle à son nom.

Depuis le 1er janvier 2018, date d’entrée en vigueur de la loi Grandguillaume, les capacitaires LOTI ne peuvent plus obtenir la licence VTC, l’obtention de l’examen puis de la carte auprès de la Préfecture sont donc des étapes obligatoires pour tous !


Salon en France

Pour en savoir plus, cliquez sur ce lien